Mercredi 18 Février 1998 - Musique

Le Tracker : c’est quoi donc ?????


A l’époque de l’amiga, les premières cartes sons apparurent et offrirent à l’informatique une nouvelle dimension. Après avoir travaillé le plaisir des yeux, l’informaticien éclairé allait pouvoir s’interresser à celui des oreilles.

L’arrivé des cartes multi-voix permit de développer des logiciels de conception musicale utilisant ces canaux sonores. Les premiers Trackers apparurent : Scream tracker, … Le principe était simple : faire jouer un son à la carte sur un canal précis, à un instant précis et à un fréquence précise. Plus besoin des synthés, claviers et autres materiels couteux !!! Il suffisait de disposer de sons précis (cymbale, une note de piano ou d’un instrument quelconque…) et de les faires générer par la carte. Le fichier était codé selon un format très particulier (.MOD, .S3M, .XM) et contenait les sons originaux et leurs ordres d’éxecution avec leurs caractèristiques. On appele un tel fichier un \ »module\ ». Ainsi, toute personne disposant d’un player (lecteur) pouvait écouter le morceau avec les sons d’origine, tels que le compositeurs les a conçus et assemblés, contairement aux fichiers MIDI dont la qualité de la restitution sonore dépend directement de la qualité de la carte son. Le phénomène Tracker était apparus. Le monde de la \ »Démo\ », que l’on appèle encore la \ »Scène\ », utilisa ce processus pour accompagner leurs création graphique; ils se réunirent en \ »Party\ », des concours où de nombreux prix récompensaient la créativité, l’intelligence et l’utilisation optimale du matèriel, dans tous les pays du monde.

Le seul but était finalement d’épater le plus de monde possible en utilisant à donf toutes les capacitées du matos. COCOON, PHROZEN CREW, ORANGE sont des noms mythiques du genre. La WIRED, la SATURNE, sont (entre autres) des rassemblements très courus et renommés qui existent encore. Ces gens s’appèlent des Démomakers. Ils ont grandement participé à l’essort de l’informatique, et on leur doit entre autre cette fameuse \ »3D\ » dont tout le monde est si friand aujourd’hui. Un peu élitistes, ils sont typiques du milieux underground de l’info, et considèrent tout ces débutants auto-proclamés \ »pirates\ » comme des LAMERS (débutant, idiot, prétentieux ignorants, …). Ils ne sont pas dupe des dérives markéting de l’informatique du particulier, et ont beaucoup de mal à se soumettre au géant KRO$OFT (par exemple), car ils savent ce qu’on nous a volé pour une poigné de $… Tout ceci vient de l’Amiga, de ses fameux pixels ronds et de ses créatifs.

Le mouvement se continua sur le PC (malgrés la réticence des \ »Amigaïstes\ »), et bien entendu les logiciels se développèrent. FastTracker 2 est le plus renommé, le plus utilisé des trackers (même si Impulse Tracker, avec son format en .it semble reprendre le flambeau). Ses créateurs sont Frederik HUSS et Magnus HOGDAL du groupe TRITON, deux petits génies suédois. Ils avaient 17 ans, et avaient fait ce programme uniquement pour leur utilisation personnelle !!! Actuellement, les phénomènes tracker et démos est toujours vivant, et des magasines nationaux (PC TEAM, PC FUN, …) y consacrent chaque mois plusieurs pages et plusieurs dizainez de Mo sur leurs CDROM. L’arrivée des plateformes libres (Linux….) a même fortemment relancé le mouvement, qui s’était quelques peux empaté sur les plateformes Win32.

Composer sur un tracker, c’est en fait comme remplir une grille d’orgue de barbarie case par case, sons par sons, en jouant avec des effets et une localisation panoramique (plus ou moins à gauche ou à droite dans vos oreilles) MOD4WIN, MOD PLUG, WINAMP sont des lecteurs de modules facilements disponibles. Bien sur, le plus célèbre fut en son temps Cubic Player, dont une nouvelle version est sortie il y a peux de temps. La plupart de ces programmes tournent sous DOS et réclamaient en leurs temp une carte son compatible Sound Blaster ou une GUS (Gravis Ultra Sound). Le futur des Trackers maintenant sous Windows, comme en témoigne l’arrivé de Pro Tracker, et la nouvelle version de Impulse Tracker, et surtout FastTracker 3. Et puis de plus en plus, les soirées branchées font appels a des Vidéo-jockey, créatifs générants des images de synthèse en temps réel (ex : le soft Jarre Kaos). Et ça, les enfants, c’est quasiment de la Démo en Live !!!

Stef



Nombre de commentaires : 0 - Nombre de consultations : 2241

À propos de Stef

The Boss


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *