28 Décembre 2004 - Economie

A savoir avant de vouloir créer son entreprise (1)


Notre pays n’encourage pas DU TOUT les entrepreneurs. Parfois, on a vraiment l’impression qu’il vaut effectivement mieux fuir à l’étranger, ou se planquer dans son coin sans trop faire d’efforts. La culture du gagnant, de la personne qui crée pour tenter de s’élever, devient complètement étrangère à notre nation.

Ami candidats entrepreneurs, prenez note ! Vous pensiez qu’être expert de votre métier, et avoir quelques talents commerciaux étaient suffisant pour pouvoir cesser de vous faire expoiter par une multinationale, et vous mettre à votre compte : Détrompez vous ! Il vous faudra vous méfier :

– Des comptables, capables de faire des erreurs énormes entrainant une fermeture, avant de lancer un simple \ »désolé !\ » puis de passer au client suivant. Expert-comptable, c’est 6 ans d’études. La tendance naturelle est donc de leur faire confiance, de les écouter et de s’en remettre à eux. Après tout, ils nous font bien payer très cher leurs \ »conseils\ ». Mais non. Les soucis sont pour vous, pas pour eux. Même quand ils font les plus importantes conneries. Il faut le savoir.

– De la TVA, de la Retraite, de la Sécu, et de la taxe pour avoir le droit de travailler (taxe professionnelle) : 48H de retard pour les cotisations, 10% de pénalité. Non négociables. Sauf. Effectivement, si vous arrivez à demontrer que l’erreur de calcul vient d’eux et pas de vous, et quand dans la loi de finance machin de l’année d’avant, en tout petit page 450 en bas à gauche, l’aliné truc vous dispense du bidule exigé l’arme au poingt. Sauf que. Pendant ce temps, vous bossez pas pour la boite, vous passez du temps à vous ballader d’administrations en administrations, à ré-expliquer sans cesse la même chose à des personnes différentes (dont le point commun est de NE PAS AIMER LES PATRONS, et donc de ne rien faire pour leur arranger la vie). Il faut le savoir.

– Du fisc en général, dont le seul but est de se ruer sur \ »les-enfoirés-de-patrons-qui-ont-pleins-des-sous-et-qui-veulent-pas-en-donner-aux-impots-en-faisant-rien-qu-à-tricher\ », capable de balancer des pénalités de 40% sur des erreurs de comptabilités, à payer pour la semaine d’après avec dégainage d’huissiers et saisie de comptes bancaires. Or. Quand on crée sa première entreprise, on ne le fait pas pour tricher. Surtout que dans les prestations informatique, il n’y pas de liquide. Tout est par transactions bancaires (chèques ou virement). Mais ce n’est pas grave. Si vous êtes entrepreneurs, c’est que vous êtes patron. Si vous êtes patron, vous partez en vacance quand vous le voulez. Donc, vous avez pleins de sous. Et surtout, que vous êtes forcemment un exploiteur en train de s’enrichir sur le dos de la société (le vilain !!!!). Il est donc nécessaire de vous assassiner pour vous empécher de continuer de nuire à la société en profitant impunément des autres et de vos concitoyens. Rigolez pas, certains interlocuteurs me l’ont quasiment répétés mot pour mot. Même à l’époque où, travailleur indépendant, je ne vendais que mon propre savoir, sans stagiaires ni employés, en faisant tout, tout seul, quasiment 7 jours sur 7, et 35 heures en 3 jours. Le fisc ? Ces \ »être humains\ » qui sont censés être là pour encaisser la part de la société, c’est à dire nos impôts, à vous, à moi, à nous ? Le jour où vous irez vous inscrire à l’Urssaf, votre vie changera. Ces gens vous cracheront dessus. Jusqu’à vous donner l’envie de demander l’asile politique à un pays libéral. Il faut le savoir.

– Du personnel, qui malheureusement, tentera régulièrement de vous truander \ »Parce que c’est normal que le salarié, il essaie de niquer le patron !!!\ ». De vous piquer vos codes sources. De repartir avec le fichier client. De glander à mort alors qu’on se bagarre tous sur des travaux urgents pour sursauter tout penaud quand vous rentrez dans son bureau par surprise alors qu’il vous croyait ailleurs à ce moment là. Bien sur, c’est loin d’être le cas de tout le monde. Mais il en suffit d’un ou d’une pour réduire à néant la dynamique d’une bonne dizaine de personne. Et cela existe. J’en ai rencontré, et au début, ça surprend. Il faut le savoir.

– Des clients qui ne paient pas. Ben oui. Pourquoi payer, alors que faire le mort au téléphone pour se faire oublier, c’est si facile. Sauf que. Moi, je n’ai jamais eu un impayé de toute ma vie. Le web, c’est mon métiers, et je connais 2/3 ficèles qui font qu’une fois ma part du contrat remplie, tout le monde a craché au bassinet. Mais il y a régulièrement des resistances, et des périls à détecter et à combattre dans le secteur. Il faut le savoir.

Etre entrepreneur dans le pays de France est devenu un sacerdoce. Voir même, du masochisme. Et pourtant. On se demande bien qui paie les routes, et les jours de grèves de certains, qui n’ont pour seul but que de vous empécher de travailler, voir qui appelle via France Info à votre sabotage par tous les moyens. Nous en reparlerons.

Nombre de commentaires : 0 - Nombre de consultations : 2085

À propos de Stef

The Boss


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *