22 Mars 2020 - Covid

Début de confinement


Salut les amis

Ayant vécue 6 ans à temps complet en Thaïlande, j’y ai vécu 2 coups d’états et crises des chemises rouges (2009 et 2014), le SRAS en 2011 (que ma fille et moi avons eu, Tamiflu etc), puis les inondations du siècle fin 2011. Et donc plusieurs épisodes de quasi guerre civile, de ruée dans les magasins vides, de grand foutoir généralisé, de chacun pour soi le temps que la stabilité revienne… Donc quand je vous dis que je ne m’inquiète pas trop, ne pensez pas qu’il faut sous estimer la crise, c’est juste que certaines séquences sont devenus reconnaissables. Par exemple, il est possible que beaucoup de gens cessent de travailler, et que certains services auxquels nous sommes habitués s’arrêtent. Pour ceux qui découvrent, je comprends que cela puisse surprendre. Mais nous sommes loin de la fin du monde.


Pourtant :

1/ Le virus a globalement été sous-estimé, et les chiffres arrivant de Chine sont de manière évidente totalement faux. La durée et la gravité de la crise font partie des inconnus, mais nous sommes obligés de reconnaître aujourd’hui que ces deux paramètres seront plus importants que prévu. Tout cela va durer, et certains autour de nous vont tomber, beaucoup plus que durant les attentats. Quand on voit les radios des poumons avant et après pour les cas graves, ça fait peur… De plus au dire du personnel médical, le virus mute et évolue. La chine se demande si la durée d’incubation ne monterait pas à 27 jours dans certains cas, et s’il n’y aurait pas des cas de rechutes, donc des personnes l’ayant eu plusieurs fois. Mes sources en Asie me rapportent qu’à Honk Kong, des cas de contagions ont été rapportés via les canaux de ventilations inter-salles de bains entre appartement différents dans certains vieux immeubles. Donc médicalement, nous n’avons pas toutes les informations. Le principe de précaution s’impose donc.
2/ Les dirigeants, comme à chaque fois, vous diront que tout va bien, qu’il ne faut pas s’inquiéter et qu’ils maîtrisent, puis disparaîtront à Baden Baden durant le gros de la crise pour revenir ensuite en disant qu’ils avaient tout prévu et tout géré pour nous. De la même manière que le nuage de Tchernobyl s’est arrêté à la frontière belge pour réapparaître en Espagne, ils vont vous raconter que le masque ne sert à rien, mais c’est uniquement parcequ’ils n’en ont pas à nous fournir. C’est la méthode Française : on prend les gens pour des enfants (des cons ?) avec un interventionnisme fort, mais de dernière minute. D’ailleurs pour le moment le timing est respecté : ils nous ont d’abord dit de ne pas nous inquiéter, puis maintenant ils nous parlent comme à des enfants en nous racontant n’importe quoi (« les masques, ca sert à rien », alors qu’en Asie tout le monde en porte depuis des années non pas pour ne pas transmettre, mais pour ne pas recevoir => c’est la concentration humaine qui le leur a appris).
3/ Nous allons nous taper la plus grande crise économique de toute l’Histoire. Sans sombrer dans le survivalisme, prenons conscience que notre manière de vivre va changer, et surtout que beaucoup de petites entreprises vont fermer, et donc toutes les conséquences qui vont avec. Il va falloir aller aider le nombre de personnes vulnérables, qui va beaucoup augmenter. L’État ne le fera pas quand la crise s’amplifiera, tout simplement car il n’en est pas capable. Les gens des grandes villes ont eu raison de partir à la campagne : c’est juste qu’ils auraient du le faire plus tôt, au lieu de s’affoler une fois que les foyers d’infection se sont déclarés.


Donc :

A/ Respectez ce confinement, maintenant qu’il est en place il faut le suivre. Nous verrons plus tard si c’étaient les pays d’Europe du Nord qui avaient raison, ou bien nous, mais je pense que l’épidémie est assez grave : certes, 95 % des contaminés survivent, mais cela se passe mal pour quand même beaucoup de monde, y compris des médecins jeunes, en bonne santé, et donc censés avoir la crème des informations et des bonnes pratiques. Donc méfiance.
B/ Trouvez-vous des masques, ou faites en vous-même en respectant les didacticiels internet des hôpitaux. Ne touchez rien quand vous sortez ou mettez des gants. Gardez vos distances avec les autres personnes. N’ayez pas peur du ridicule : il vaut mieux être ridicule que de finir aux urgences sans pouvoir être soigné car il n’y a plus de place. Réfléchissez-bien à la vrai signification de cette phrase…
C/ Très important : pour ceux qui parlent Anglais, allez vous informer via les médias d’autres pays, sur plusieurs continents, auprès de plusieurs forces géopolitiques => que disent les Russes, les Chinois, les USA, l’Inde etc. Aujourd’hui par le web c’est très facile. Et demandez l’avis des gens sur place, surtout s’ils ont un niveau ou une spécialité proche du domaine de vos questions.
D/ Aidez les personnes vulnérables. Les handicapés, les personnes âgées etc qui ne peuvent pas faire leurs courses et qui ne seront plus livrés à domicile prochainement : déposez-leur les commisions devant la porte, etc, mais ne les laissez pas tout seul.


D’une manière générale, soyez sympa avec les autres, mais évitez-les comme la peste. La tension est déjà présente pour tout le monde, ce n’est pas la peine d’en rajouter, mais pensez à vous-même et à vos proches car pas grand monde d’autre ne va le faire pour vous.


Voilà, bon courage, et bisous à tous.

(extrait de la revue de presse Facebook https://www.facebook.com/DublinFrenchInAsia, avec plusieurs dizaines de liens en commentaire)



Nombre de commentaires : 0 - Nombre de consultations : 207

À propos de Stef

The Boss


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.