03 Mai 2020 - Covid

Infantilisation d’état


Salut tout le monde


3 scénarios :

     * Le virus disparaît de lui-même, c’est finit.
     * Le virus reste, il faudra vivre avec.
     * Nous avons une nouvelle vague, voir une mutation plus meurtrière.


3 possibilités, 3 écoles de pensées, avec pour chacune d’entre elle des spécialistes et personnes renommées ayant des convictions, des arguments, et surtout qui ne sont pas d’accord entre eux.


Il va donc falloir attendre pour savoir à quelle sauce nous allons être mangé : et nous ne le saurons pas avant Juillet/Août. L’été risque d’être triste pour les enfants…


Il faut rajouter la donnée politique locale : les gouvernants Français n’ont pas DU TOUT envie de nous lâcher dans les rues : le 49/3 pour les retraites, la non-préparation de la crise, les mensonges pour les masques, l’euthanasie automatisée des anciens… Et le guignol qui est venu nous dire à la TV qu’il se réinventait alors que tout tombait de partout, risque de se faire sérieusement réinventer par une populace très en colère. Si les Français reprennent la rue, ils vont leur mettre le feu. Le pouvoir politique le sait, et ils vont donc faire tout ce qu’ils peuvent pour nous en empêcher. Les signes d’état policier se multiplient : arrachage de banderoles affichant des slogans contre le pouvoir, limitations des libertés, et maintenant les « anges gardien » qui vont nous courir après pour regarder qui on fréquente quand on a un peu de fièvre.


En attendant, les polémiques s’enchaînent. L’état, qui vient de démontrer son incapacité crasse depuis des semaines, s’offusque de ce que le secteur privé propose maintenant des masques à la vente. Réponse de Michel-Edouard Leclerc dans les commentaires. Je rajouterais que le scandale n’est pas que la grande distribution ait pu se fournir : le scandale, c’est surtout l’incapacité des institutions à réagir rapidement et à faire quoi que ce soit d’efficace en temps de crise, surtout quand on apprend que l’administration paye à 90 jours fin de mois, et en mandats administratifs qui plus est. Le secteur privé paye cash, voire fait des cadeaux, envoie des gens sur place avec un pouvoir de décision, arrondit les angles, en bref fait du business. Désolé, mais dans les circonstances actuelles, ce sont eux qui ont raison.


Portant, aucune leçon n’est tirée de tout cela : nous sommes un peu plus infantilisés tous les jours. L’état tente de tout gérer, de tout décider. Ils en arrivent à établir des fiches métiers par métiers pour dire aux gens quoi faire. Cette méthode est vouée à l’échec : toutes les tentatives de mécanisation de l’humain se sont toujours conclues par des échecs : les êtres humains sont imparfaits, inégaux dans leurs spécificités, et toute liste ou prévision sera forcement incomplète. Au lieu de tenter de prévoir tous les cas et tous les petits détails en multipliant les exceptions depuis le haut, il vaut mieux établir de grandes règles simples et compréhensibles par tous pour donner une direction générale, puis savoir déléguer aux acteurs locaux et au bon sens de chacun. Au lien de transformer les gens en enfants et en assistés incapables de la moindre initiative, il faut les responsabiliser et leur permettre d’exprimer leur potentiel quand la nation en a besoin. La gestion par la tétine a pour inconvénient d’aboutir à la dictature quand elle fonctionne, ou à l’effondrement quand l’état n’est plus capable de gérer la crise.


Le patelin du coin a demandé à ses administrés de concevoir des masques : il a fourni les patrons de couture et les tissus, les gens sont venus les prendre, ont cousu les masques chez eux, et les ont ramenés à la mairie. Et jeudi dernier, ils ont tous été distribués aux habitants. Voilà plusieurs milliers de personnes avec des masques. La grande ville juste à coté attends encore sa commande administrative, les gens n’ont pas de masque alors que dans 10 jours ils seront obligatoires dans les bus. Je vous laisse deviner qui a eu raison.


Au niveau international, les forces géopolitiques sont plus actives que jamais.


Bon dimanche à tous.


=> détails dans les commentaires

(extrait de la revue de presse Facebook https://www.facebook.com/DublinFrenchInAsia, avec plusieurs dizaines de liens en commentaire)



Nombre de commentaires : 0 - Nombre de consultations : 94

À propos de Stef

The Boss


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.