06 Août 2006 - Culture

Le cinéma Irlandais :


Excellent pour travailler sa compréhension de l’accent Irlandais, et aussi pour apprendre à mieux connaître ce pays, voici une petite liste de films spécifiquement «Irish » :

The wind that shake the barley
Intermission
Micky bo and me
Michael Collins
The Commitments
Waking ned

Petits résumés :
The wind that shake the barley:
Film historique. Irlande, 1923. L’Angleterre occupe encore le territoire, massacre et torture la population, en tentant d’annihiler toute résistance et signe d’identité de la nation irlandaise. La résistance fait ce qu’elle peut avec ce qu’elle a, et comme dans toute guerre, les larmes et les scènes héroïques se succèdent. Des images dures, un film très émouvant, retraçant les heures peut être les plus sombres de ce pays. Pour comprendre les Irlandais, il faut comprendre leur histoire. La France n’a peut être pas été magnifique lors de la colonisation des îles et de l’Algérie, mais l’Angleterre n’a pas été très glorieuse non plus en Inde et en Irlande…

The Commitments
Film musical. Superbe. Tourné par Alan Parker. Dans le Dublin pauvre de la fin des années 1970, un groupe d’amis crée un groupe de musique, et va tenter «d’apporter la musique Soul au monde ». La musique est magnifique, les acteurs superbe, les décors typiques, un must absolue.

Micky bo and me
Drame comique. Une histoire d’amitié entre deux gamins d’un Belfast déchiré par la guerre protestants/catholiques. Mais les gosses ne s’intéressent pas aux frontières virtuelles, et les deux tenteront de rejoindre la cote atlantique et trouver un bateau pour s’enfuir vers un hypothétique avenir meilleur… Poignant, super rigolo, très joli, un aperçu d’une autre vieille blessure Irlandaise, souvenir d’une époque que l’on espère tous heureusement passée. Les deux jeunes acteurs sont extraordinaires.

Michael Collins
Film historique. L’histoire de la séparation de l’Irlande en deux, Eire et Irlande du nord, suite aux négociations de Michael Collins et de Winston Churchill. Tourné à Dublin, où l’on reconnaît entre autre la poste de O’Connel Street qui essuiera un bien vilain tir de canon. A voir absolument pour comprendre l’histoire Irlandaise.

Intermission
Comédie acide déjantée. Du bonheur pur. Colin Farrell est extraordinaire, ainsi d’ailleurs que tous les autres. Plusieurs scènes de vie se croisent et évoluent en parallèle, avant parfois de se rejoindre. Entre le voyou totalement stupide, le flic psychotique, le chauffeur de bus poissard, le gamin agressif, la fille complexée par sa moustache, etc, etc…. En fait, ce film représente un éclat de rire toutes les 30 secondes. Totalement tourne à Dublin avec des acteurs du cru, voilà typiquement le film pour évaluer sa capacité à comprendre l’accent local. De plus, il n’y a aucun sous-titre sur le dvd, ni anglais ni aucun que ce soit, ce qui est parfait pour étalonner ses progrès en compréhension au fur et à mesure du temps.

Il manque “The van” et «The snaper », dans lesquels l’on retrouve la même bande d’acteur que dans Intermission, mais qui malheureusement ne sont pas disponibles en DVD. Si quelqu’un les a sous la main quelque part, je suis furieusement intéressé, car j’aimerais beaucoup les voir.


N’hésitez pas à completer cette liste par vos propres références et/ou chroniques, ca servira toujours a quelqu’un, ce genre d’info se retrouve toujours ensuite sur un mirror ou une archive like, ce ne sera donc pas perdu…

Nombre de commentaires : 1 - Nombre de consultations : 3429

À propos de Stef

The Boss


1 Commentaires :

  1. Stef dit :

    A rajouter:
    My left foot – Adam and paul – Butcher boy – in the name of the father – Into the West

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *