03 Avril 2009 - Humeurs

Nouveaux challenges :) / New Challenges (Addendum 15/08/2009)


=> English Version <=

Salut les gens

Je suis en retard pour la mise à jour du blog, surtout qu’il s’est passé pas mal de choses ces dernières semaines.

Le mois de Janvier a été consacré à une nouvelle visite en Asie. Les Philippines, puis la Thaïlande. Je tenterais d’écrire un post ultérieurement sur les péripéties Asiatiques. Pour faire court, Ligaya et moi, ce n’est pas possible, les Philippines hors des zones touristiques ca dépaysent vraiment, et la Thaïlande est toujours aussi belle et tranquille. On se sent bien en Thaïlande.

Et puis il était temps de quitter l’Irlande. Les bonnes années sont passées maintenant, et les Irlandais ont besoin de trouver leurs propres solutions de manière calme afin de consolider et de stabiliser l’énorme progression qu’ils ont vécu ces 15 dernières années.
Je garderais de ces 3 années et demie l’image d’un Pays qui a découvert la prospérité après des années difficiles, et surtout, la révélation du bonheur de vivre ensemble dans un milieu international. Dublin a été une ville dans laquelle j’ai beaucoup aimé vivre, qui est sure et où l’on se sent à la fois libre et protégé. Après mes années Parisiennes, cela a été une révélation et un vrai bonheur. J’ai quitté ce pays le 30 Mars, et mes amis Irlandais me manquent déjà. J’espère qu’ Ukachukwu, mon pote Nigérian, pourra venir me rendre visite dans mon nouveau lieu de résidence. L’Irlande, où j’ai pu apprendre l’Anglais en 44 mois, loin des obsessions schizophrènes dans lesquelles la France semble se plonger de plus en plus.

Car oui, j’ai de moins en moins envie de revenir en France. Voyager m’a aidé à développer mon regard critique. Je ne me sens plus membre du projet commun français, mes idées et mes convictions ont évolué dans des directions très différentes de ce que je perçois comme l’état d’esprit ambiant de mon « pays ». Je ne me situe plus dans ce projet commun. Je dois d’ailleurs dire que le mauvais esprit latent de mes compatriotes, surtout de la jeune génération, ne me convient pas du tout. Et je vais aller encore plus loin, mon regard sur les décisions politiques et des choix de sociétés des 30 dernières années ne me correspondent pas. Je ne m’identifie plus dans les leaders Français, et les messages affichés par les médias et outils de propagandes Français. Ce n’est pas très grave direz vous, le monde est vaste et nous ne faisons que passer. Mais il ne m’est pas possible de recommencer à tenter de faire part de ce que j’estime être un état d’esprit suicidaire et une direction commune auto annihilatrices.

A ce jour j’ai décroché un Visa Business d’un an dans un pays d’Asie du Sud Est. Mon ambition est de développer une structure d’outsourcing informatique de manière responsable. Je suis actuellement membre de la Junior Chamber International de Dublin (www.jcidublin.com) au sein du groupe « Responsible Entrpreneur ». Cette organisation regroupe des entrepreneurs, ou des gens souhaitant le devenir , avec un réseau international. Il faut avoir moins de 40 ans (ouf, je suis encore dans les clous). Le groupe que j’ai choisit est accès sur la défense de l’environnement, le commerce équitable, les énergies renouvelables, et l’esprit de commerce organisé dans le respect mutuel. Je pense qu’il est de notre devoir d’aider le monde à s’harmoniser, et ce de manière responsable. La manière de vivre des pays occidentaux est extrêmement égoïste et profondément injuste envers les habitants de l’autre moitié de la planète. Mais je pense que j’aurais l’occasion de revenir m’exprimer sur ce sujet.

Aujourd’hui est donc une nouvelle aventure : nouvel appartement, nouvelle copine, nouveau pays, nouvelle langue, nouveaux usages… Mais c’est une très belle aventure. J’espère avoir quelques minutes prochainement pour en livrer plus de détails. Le monde est petit, la vie est courte : faisons les choses de notre mieux, faisons les biens, et surtout refusons de rester prisonnier là où ne se sent pas bien. Amis Français, bougez vous, redevenez positifs, et voyagez : )


Addendum 15/08/2009

Je reviens, plusieurs mois plus tard, sur quelques points abordés dans cet article datant de plusieurs mois.

1/ Ligaya : la déception a été énorme. Les différences culturelles trop importantes. Et il est impossible d’entamer une sérieuse relation à distance durant 5 mois après avoir passé seulement 10 jours avec quelqu’un, quelque soit la force de ces 10 jours. Pour véritablement démarrer et renforcer une relation, il faut vire ensemble. Se situer de l’autre bout de la planète et envoyer un peu d’argent tous les 10 jours n’est pas une solution viable. Il ne m’était pas possible d’envisager aller vivre dans son lieu de résidence, trop peu développé. Et il y a là bas trop de gens armés, y compris des civils qui exhibent leurs armes automatiques après 10 heures du soir, complètement ivres. Je ne pouvais pas. Et réciproquement, elle ne pouvait pas venir en Europe. Visa, niveau d’anglais trop faible, pas assez d’éducation… Et puis de toutes les façons les quelques jours de Janvier ont été impitoyables : le charme était passé. Malheureusement. La blessure est vive, mais c’est la vie. Heureusement, une Thaïlandaise m’aide depuis à cicatriser et à envisager des jours meilleurs….

2/ Ma critique de mon pays. PERSONNE, je dis bien PERSONNE, n’aura jamais le droit de me traiter de mauvais compatriote. J’ai donné de ma personne pour mon pays, je me suis engagé politiquement durant ma jeunesse, et j’ai eu la chance de fréquenter des leaders de haut niveau. Je n’ai jamais refusé de l’assumer. Le problème n’est donc pas là. C’est juste que quand vous partez voyager trop longtemps, vous ne voyez plus les choses de la même manière. Ce qui me parvient dorénavant du débat Français m’apparaît pour le moment trop limité, trop sclérosé, trop étouffant. Et je doute franchement de la viabilité de certaines directions prises, mais cela est mon opinion strictement personnelle. Cela ne signifie pas que je ne repasserais pas en France, pour un contrat ou une visite : cela signifie que mes ambitions pour mon future et ma retraites se trouvent ailleurs, et c’est mon droit le plus total. Et puis après tout, il n’est pas interdit d’avoir envoie de voyager et de vouloir aller se construire une maison au soleil là où les prix sont plus abordables et où la nature est plus attrayante. Voilà, qu’on se le tienne pour dit, et tant pis pour les mauvais coucheurs.





English Version

Hi Guys

I’m late about blog’s updates. Lot f things happened these last weeks.

January has been dedicated to a new visit to Asia. Philippines, and Thailand. I will try to write something later about this trip. In short, Ligaya and me, it’s not possible. Philippines outside of touristic zones can be quite disorienting. And Thailand is still as beautiful as ever. We feel good in Thailand.

And it was time to quit Ireland. Good years are passed now, and Irish people need to find their own solutions. In a quiet way, to finalize and consolidate the huge improvement they had these last 15 years. I will keep in mind from these 3 years and a half the picture of a country which discovered prosperity after difficult years. And most of all, the happiness of living together in a cosmopolitan environment. Dublin has been a city where I loved to live in. Safe, and where we feel free and protected at the same time. After my Paris years, it was a revelation and a real happiness. I left this country March the 30, and I already miss my Irish friends. I hope Ukachukwu, my Nigerian friend, will come to visit me in my new home. Ireland, where I could learn English during 44 months, far away from the schizoid obsessions France seems to have more and more.

And yes, I have less and less the will to come back to France. Travelling helped me to improve my critical eye. I don’t feel anymore part of the French common project. My ideas and convictions evolved in very different ways that what I catch as the ambient and actual “French mind”. I blame the bad temper and a certain perversity coming from the young generations. More, I disagree a lot of society choices and political decisions from the last 30 years. I don’t recognise myself in the French leaders anymore, and in the messages coming from the propaganda and the French Medias. It’s not a big deal, the world is big, and we are just passing. But I can’t try again to be part of what I identify as a self destruction and suicidal general direction.

Today I catch a one year Business Visa in an Eastern Asia country. My plan is to establish an outsourcing IT company, in a responsible way. I’m actual member of the Dublin Junior Chamber International, group member “responsible entrepreneur”. This organisation groups together entrepreneurs, or people willing to become one. You need to be less than 40 years old (phew, I’m still eligible :)). The group I choice focus on environment defence, fait trade, renewable energies, and mind trade with mutual respect. I think it’s our duty to try to help harmonizing the world, in a responsible way. The occidental way of life is hugely selfish and deeply unfair for the other half inhabitants of the planet. But I think I will have the occasion to come back about this subject later.

So, today is a new adventure: new flat, new girlfriend, new country, new language, new usages… But a very beautiful adventure. I hope to have time soon to give more details. The world is small, life is short… we have to do things our best, let’s do them good, and most of all we have to refuse to stay prisoner where don’t feel good. French friends, move yourself, be positive again, and go travelling : )



Addendum 15/08/2009

Let’s come back a few months later, about some points from this article.

1/ Ligaya: deception has been huge. Cultural differences were too strong. And it’s impossible to have a serious distant relation during 5 months after only 10 days spent together, whatever how strong these days have been. To really start and reinforce a relationship, it’s necessary to live together. You can’t be located in the other side of the planet and to send a few money every 2 weeks, it s not a good solution. It cannot work. It was impossible to me to go to live in her place, not developed enough. And there too many people with weapons in the Philippines, even totally drunk civilians playing with automatic guns after 10 pm. I couldn’t do it. And with reciprocity, she couldn’t come to Europe: Visa matter, low English level, not educated enough… And most of all, these days in January were merciless: the charm was broken. It was finished. That’s life… Hopefully, since then, a Thai woman helps me to heal and to consider better days…

2/ My country criticism: NOBODY, I repeat, NOBODY will never tell me I’m a bad compatriot. I gave a lot from myself for my country. I politically engaged when I was younger, and I had the opportunity to meet high level leaders. I never refused to assume it. This is not the problem. It’s just travelling a long time makes you see the things in a different way. What I catch from national French discussions today really looks to me too limited, too fossilized, too oppressive… And I really doubt few decisions and directions, but this is my strictly personal opinion. It doesn’t mean I will not pass again in France, for a contract or for a visit: it means my aspirations and my retirement plans are not there, and it’s my right. It’s not forbidden to be willing to travel and to want to build a house on the sun where prices are more reasonable and where wild life is more attractive. So that’s it, I hope it’s clear, and too bad for the grumpy.



Nombre de commentaires : 0 - Nombre de consultations : 1652

À propos de Stef

The Boss


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *